800px-Amanita_muscaria_3_vliegenzwammen_op_rij

 

Léger le pas de ce géant
Blanc et noir mais qui s'annonce en nuances de feu.
Il a fait sentir son approche
Dans le rougeoiement des pommes dodues,
Mais on le croyait loin encore,
Il faisait doux, le soleil chauffait bien la Terre.
La nuit a avalé le jour
Et en une nuit la peau a frémi sous l'air froid.
La respiration exhalée se voit
Et les arbres, silencieux hérauts, sonnent son triomphe.
Noir et décharné,
Il porte pourtant en couronne des fruits nombreux,
Des feuilles écarlates
Et la douceur, la mollesse des vêtures douillettes.
Hiver !
L'équinoxe a passé, te voilà, je te sens...

 

Sìne (c)