Genava est dispersée par monts et par vaux, ici en Suède je marche sur les lacs gelés dans la neige et le vent froid quand d'autres commencent à voir les premiers signes du printemps. Comment célébrer ensemble quand nous ne nous voyons que peu et que nos ressentis du cycle de l'année sont si différents, puisque nous sommes dans des environnements peu semblables ? Imbolc n'a donc pas été célébrée collectivement cette année, bien que des cérémonies personnelles aient eu lieu deci delà.

 

Mais ce dont je compte parler aujourd'hui, c'est d'un problème, hélas.

5

Je m'intéresse depuis longtemps aux traditions slaviques, dont Lasher a été l'enthousiaste ambassadeur, et elles sont aussi une partie de mon héritage. Et malgré les problèmes d'alphabets et de langues, je ne peux que m'émerveiller régulièrement devant la force et la vitalité du néo-paganisme slavique, que ce soit en Russie, en Pologne, en République Tchèque ou ailleurs. Ces païens-là déplacent des montagnes ! Ils et elles construisent de nouveaux temples en bois, dressent des idoles sculptées en répliques des anciennes trouvailles archéologiques, et se rassemblent par centaines pour célébrer les fêtes des solstices et équinoxes.

Seulement, j'ai trouvé un exemple de bâtons sérieux qu'on leur met dans les roues : Christianity VS paganism in Russia. Je prends cet article avec quelques pincettes, ne voulant surtout pas crier à la haine, mais ce n'est pas la première fois que j'entends parler de tels actes de destruction des symboles de la foi d'autrui. Et je trouve juste immensément triste, quelle que soit la religion d'ailleurs, et surtout l'une comme le paganisme slavique qui est aujourd'hui tout ce qu'il y a de pacifique (je refuse d'inclure dans le terme "paganisme slavique" les extrémistes raciaux et compagnie), que la haine et la peur de l'autre poussent certaines personnes à de telles extrémités.

Si les idoles sont redressées et réhonorées, si les traditions d'avant le christianisme reviennent un peu dans la vie des peuples d'Europe, c'est que ces traditions apportent quelque chose aux gens, quelque chose que peut-être le christianisme n'apporte pas, en tout cas pas celui d'aujourd'hui, et pas la société actuelle non plus... Qu'on laisse les païens tranquilles ! On a assez de mal à faire vivre nos traditions dans cette société coupée de l'Histoire et de la Nature !

2

par La Sauvage