[La Sauvage]   Petite introduction à ce message : je me trouve actuellement en Suède, dans une région rurale et sauvage. Depuis un bon moment, je suis perdue quant au paganisme et à tout ce monde magique, sorcier, chamanique et païen, tout me semble creux et vain (souvenez-vous). La Scandinavie résonne très profondément en moi, et je suis en pleine recherche de réponses quant à comment vivre ma foi profonde...

P1140209

Je suis allée me perdre un peu en Forêt. Et c'était très bizarre.
Je sens qu'il m'arrive quelque chose dans ma face, mais j'ai l'impression d'être complètement aveugle et de ne pas du tout savoir à quoi m'attendre.
 
Je suis partie en courant vers la Forêt, puis j'ai continué lentement sur un vague sentier balisé par les gardes-forestiers. Et je me suis sentie mal. Bloquée. J'avais peur, des peurs stupides, peur des animaux, peur de croiser un ours (je ne sais même pas s'il y en a ici, je ne crois pas trop, mais il y a des élans), peur de la forêt elle-même en fait, cette vieille peur instinctive et immémoriale qui te prend les tripes et ne te lâche plus... Je me suis posée sur un caillou moussu en essayant de me calmer. C'est un écureuil acrobate qui m'a ramenée à la raison, mais je n'arrivais pas à me concentrer, moi qui ai toujours des pensées très précises, là elles galopaient n'importe comment, et il faut dire que les moustiques et tiques ne me laissaient pas en paix.
J'ai fini par descendre de mon caillou, et j'ai dit casse-toi à la trouille de me perdre ou de croiser une bestiole, et j'ai suivi le cri d'un oiseau inconnu. J'ai fait un grand cercle en marchant, les yeux fouillant les sous-bois, les mains cueillant des plantes pour mes tisanes. Il y avait plein de champignons, des tas, tous inconnus pour moi. Et tandis que j'agissais au lieu de rester posée à attendre, je me suis sentie m'apaiser.
J'ai fini mon tour sur le sentier, j'ai trouvé un arbre mal en point à qui j'ai piqué deux longues branches pour ma chambre. Je suis revenue avec mon chargement sur l'épaule et un peu de paix dans le coeur. Mes amis ont ouvert de grands yeux en me voyant ramener mes bouts de bois...

P1150224


Maintenant ma chambre est une petite forêt, et je me pose mille questions.
Je suis allée lire un peu sur le chamanisme, mais ça me gêne aux entournures : ce que je trouve ne concerne que les chamanismes sibériens, asiatiques du Sud-Est, amérindiens du Sud et amérindiens du Nord. A part le dernier, qui parfois touche un peu ce que je cherche (similarité des climats et milieux), aucun ne convient à la Scandinavie. Faudrait que je creuse du côté saame, mais c'est beaucoup plus dur à trouver, et très rarement traduit. Et même, la Laponie est beaucoup plus au Nord, moi j'aimerais quelque chose d'ici, vraiment ici, cette forêt-là.

Je ne sais pas, je ne sais plus. J'en ai plus qu'assez de lire des descriptions de cérémonies. Je ne veux pas de l'extérieur, je veux de l'essence. Et le Vent me souffle que la réponse est dehors, dans cette Forêt justement, et que c'est en me perdant que peut-être je la trouverai.